Poême à l'attention de la Nouvelle Année...

18/01/2020

Dernière page du livre,
C'est le soir où l'on finit généralement ivre,
Mourir à cette dernière journée pour renaître,
A une nouvelle année pour expérimenter l'être.

Comme marqué sur cette image,
Prenez le temps de vivre,
D'expérimenter ce qui est sage,
Et aussi de la folie qui vous délivre.

Vivons vivant et soyons aimants,
Uni et solidaire vers nos cœurs touchants,
Retrouvons notre âme d'enfant,
Et nous serons joyeux pour se nouvel An.

Discutons avec nos rêves,
Donnons leur de la force,
Qu'ainsi ils s'élèvent plein de sève,
Et se faisant ne reste pas dans notre écorce.

Je vous souhaite plein de joies et bonheurs,
Je vous souhaite d'être votre propre accordeur,
Que votre note brille avec candeur et grandeur,
Et de ce pas décidé, votre pouvoir devient acteur et créateur.

Comme la blague se doit, je vous dit à l'année prochaine,
Plein de nouvelles surprises, plein de nouveaux jeux de scènes,
Mais chuuuuuut il ne faut point trop en dire, pour garder au chaud ces petites graines,
Et au printemps, quand naîtront toutes ces ambitions, puissent toutes vivres pérennes.